Aptitude à la pratique sportive, Consultez les conseils de Dr Demarque sur l'activité sportive et hygiène alimentaire.


 

 

 

La pratique d’une activité physique régulière figure  parmi les conseils d’une bonne hygiène alimentaire.

 

Le message du PNNS  est  « Pratiquer au moins une demi-heure de marche rapide par jour »

 

Pourquoi la marche plutôt que la course, la natation, ou le vélo ?


Parce que, si marcher est un mouvement naturel, pratiquer une activité physique, demande une aptitude, une absence de contre-indications, qui constitueraient, si elles existaient, des risques pour la santé.


La législation prévoit d’ailleurs un certificat médical avant la pratique de telle ou telle activité physique.


Ce certificat médical d’aptitude est souvent délivré par votre médecin généraliste, il devrait l’être par des médecins titulaires du CES de Médecine du Sport.


Un test simple permet de déterminer vos limites :

 

Le test de MARTINET

Faites 20 flexions sur vos jambes en 40 secondes  en ayant une respiration naturelle.

 

Déterminez vos pulsations :

  • avant le test, au repos, depuis au moins 5 minutes.
  • immédiatement après le test.
  • une minute après l’exercice.

 

Les résultats :

Normalement la fréquence cardiaque immédiatement

 

  • après le test ne doit pas dépasser de plus de 40 pulsations par minute celle de repos  
  • et le retour au calme doit se faire en 1 à 2 minutes.

 

 

Si le test de MARTINET montre

 

  1. que la fréquence cardiaque après l’exercice est supérieure ou égale au double de celle de repos.
  2. que le temps de récupération est supérieur à 3 minutes,

 

Alors je vous conseille d’être prudent et de consulter un médecin du sport afin de juger de votre aptitude à la pratique sportive.

 

Le paradoxe.

Devant l’explosion des pratiques sportives en salle de sport, et de l’arrivée de machines sophistiquées répondant à  une demande grandissante de non sportifs _presque un effet de mode_ il ne faut pas perdre de vue la prudence, et ce d’autant plus que la pratique d’une activité physique est corrélée à une demande de perte de poids, donc chez des sujets en surpoids,  les plus sensibles aux accidents cardiovasculaires ….

 

  • Je ne pense pas qu’une personne ayant un IMC supérieur à 30kg/m² devrait se retrouver sur un cours de squash sans une autorisation émanant d’un médecin qualifié à délivrer ce type de certificat.

 

 

  • Dans une même logique, je ne pense pas  non plus, qu’une femme ménopausée ayant une ostéoporose  améliorera sa santé en pratiquant une activité de type power plate au cours de laquelle les vibrations de la machine couplée aux efforts physiques demandés vont accentuer les lésions existantes….

 


Et pourtant…..je pourrai multiplier les exemples ….

 

Il ne faut donc pas s’étonner de ce paradoxe lié à  une mauvaise interprétation d’un  bon message entrainant un effet contraire à celui escompté : augmentation des  accidents cardiovasculaires, des lésions osteotendineuses, cela remplit les salles d’attente des kinésithérapeutes et des ostéopathes……

 

En revanche, la marche rapide vous sera toujours bénéfique  et surtout ne vous en privez pas car  pour ce genre d’activité naturelle,  vous n’avez pas besoin de certificat d’aptitude !

 


                   Article écrit par le  Dr  Gilles DEMARQUE

 


Partager cette page