La nouvelle génération Blanc ou l'art de bien faire


 

 

De gauche à droite : Jean-Philippe et Pierre François Blanc.


Avec Jean-Philippe et Pierre François Blanc, preuve est désormais faîte que la transmission est assurée et qu'une nouvelle page de l'histoire de la dynastie est en train de s'écrire.

En art culinaire, la réussite d'une recette doit pour beaucoup à la qualité des dosages et l'harmonie des saveurs. Les deux frères ont trouvé cette recette avec une formation universitaire consistante, une bonne dose de polyvalence, un savant mélange d'ouverture d'esprit et de volonté d'aller "au fond des choses", des caractères "indépendants" bien trempés, le tout servi par une parfaite complémentarité.

Jeunes, ils se lancent dans l’aventure et investissent dans deux adresses prestigieuses, Findi et Villa Spicy. Certes, un coup d’oeil à l’arbre généalogique prouvent qu’ils ont de qui tenir (lire encadré). Ils ont été élevés dans cette tradition du bien faire, avec un engagement de tous les instants et une farouche envie de mener à bien les projets les plus ambitieux. Mais l’héritage familial, aussi essentiel soit-il, n’est qu’une des raisons du succès.

La qualité de l'accueil, de la cuisine et du service reste la clef de voûte de la réussite pour des entreprises telles que Findi et Villa Spicy. Jean-Philippe et Pierre François s’entourent de compétences solides à tous les niveaux, directions mais également en cuisine et en salle.

La décoration des deux établissements est confiée à de grands cabinets parisiens qui savent interpréter les désirs des deux jeunes entrepreneurs en créant de beaux équilibres entre tradition, modernité, originalité et confort.

Petit à petit, une clientèle "type" se forme dans chacun des restaurants, personnalités du monde politique, sportif et du spectacle pour le Findi, monde des affaires et des arts en semaine, ambiance plus "familiale" le week-end à Villa Spicy. Au delà de ces "fondamentaux"

Jean-Philippe et Pierre François savent qu'il y a d'autres impératifs qui exigent de toujours rester en mouvement pour trouver de nouvelles idées… et de créer l'événement.

 


Saga Gourmande


De gauche à droite, Rosie Ott, Paul et Clément Blanc, respectivement tante, oncle et grand-père de Pierre François et Jean-Philippe Blanc.


Il y a 60 ans, Clément Blanc, boucher en gros, crée avec sa femme Josée, le Pied de Cochon.

Ensemble, ils inventent l'ouverture 24 heures sur 24 et lancent ce qui allait devenir l'un des premiers grands groupes de restauration français. Leurs fils Paul et Jean-François suivent la filière boucherie, les deux autres fils, Pierre et Jacques s'engagent dans la restauration. Au fil des ans, un petit empire se constitue avec 24 restaurants (les brasseries célèbres, les Cléments…). Jean-François Blanc possède seul de son côté la Taverne.

Tous les établissements sont vendus, une saga semble prendre fin… C'était sans compter sur Jean-Philippe et Pierre François, les fils de Jean-François Blanc ! La transmission est assurée.

 

 

Partager cette page