L'endive


 

L'endive
Issue d'une variété de chicorée sauvage, l'endive, telle que nous la connaissons, a été cultivée pour la première fois en 1850 en Belgique. Aliment peu énergétique (8 à 9 kcal / 100g), l'endive se caractérise surtout par sa très grande richesse en eau (94 à 95 %). Côté mocro-nutriments, l'endive est totalement dépourvue de graisses et contient très peu de protéines ( 1 %) et de glucides (environ 1 %). Ses atouts ? Un apport en fibres très intéressant : 2.5 g / 100 g.
Les fibres de l'endive sont constituées essentiellement de celluloses et hémicelluloses, ce qui lui confèrent sa texture croquante. Cuites, ces fibres sont très bien tolérées, mais sans doute moins efficaces. L'endive est également une excellente source de minéraux et oligo-éléments, en particulier potassium et sélénium. L'endive se caractérise aussi par des teneurs appréciables en vitamine C (5 à 10 mg / 100 9) et en acide folique (50 pq/ 100 g).
Source: Institut DANONE

 

 

 

Issue d'une variété de chicorée sauvage, l'endive, telle que nous la connaissons, a été cultivée pour la première fois en 1850 en Belgique. Aliment peu énergétique (8 à 9 kcal / 100g), l'endive se caractérise surtout par sa très grande richesse en eau (94 à 95 %).

 

Côté mocro-nutriments, l'endive est totalement dépourvue de graisses et contient très peu de protéines( 1 %) et de glucides (environ 1 %).

 

Ses atouts ?

 

Un apport en fibres très intéressant : 2.5 g / 100g)

 

Les fibres de l'endive sont constituées essentiellement de celluloses et hémicelluloses, ce qui lui confèrent sa texture croquante. Cuites, ces fibres sont très bien tolérées, mais sans doute moins efficaces. L'endive est également une excellente source de minéraux et oligo-éléments, en particulier potassium et sélénium. L'endive se caractérise aussi par des teneurs appréciables en vitamine C (5 à 10 mg / 100 9) et en acide folique (50 pq/ 100 g).

 

Source: Institut DANONE

 


 

Partager cette page