Régime Miami




Plutôt que la quantité, c’est à la qualité de l’alimentation qu’il faut veiller, telle est l'idée de base. C’est donc une véritable hygiène de vie que le régime minceur Miami propose.

 

Tout réside dans le choix des aliments. Il faut trier les bons sucres et les bonnes graisses.

 

  • Pendant une première phase stricte de 2 semaines, les féculents ainsi que les sucres rapides  (pain, pomme de terre, riz, saccharose, fruit, alcool) sont supprimés, au profit des protides (œufs, viande, poisson, légumes). Après cette phase, l’organisme est censé ne plus réagir de la même façon à l’alimentation.


  • Durant la deuxième phase, il s’agit de réintroduire progressivement les aliments jusque-là interdits, en commençant par ceux possédant un faible index glycémique comme certains fruits, le pain, le riz et le couscous complets. Lorsque le poids idéal est atteint, on passe à la dernière étape.


  • La troisième phase, la plus souple, est à adopter définitivement. Il s’agit d’habitudes alimentaires saines, basées sur le tri entre les bonnes et mauvaise graisses, les bons et mauvais sucres.
GD
Partager cette page