Régime Seignalet




Les bases principales de ce régime sont l’exclusion des céréales, sauf le riz, l’exclusion des laits animaux et de leurs dérivés, la consommation du maximum de produits crus, l’utilisation d’huiles vierges obtenues par première pression à froid, la préférence pour les produits biologiques, enfin une supplémentation vitaminique et minérale à des doses physiologiques (identiques à celles produites par le corps).

 

 

  • Les céréales modernes mutées non biologiques et de surcroît cuites sont à proscrire absolument. Le blé est à exclure en raison de la structure de ses protéines et du fait qu’il est toujours cuit ; de même pour le maïs, l’orge, le seigle et l’avoine. Le Dr Seignalet ne se prononce pas sur les céréales africaines. Seul le riz, resté semblable à sa forme sauvage préhistorique, est autorisé.


  • Les laits animaux (vache, chèvre, brebis, jument) et leurs dérivés sont à proscrire. Lait et yaourt de soja peuvent s’y substituer.


  • Les viandes (méfiance à l’égard du porc et de l’agneau, de la volaille et du lapin), charcuterie (jambon cru, par exemple) et œufs doivent être consommés une seule fois par jour et de préférence crus, y compris les poissons (marinés dans du citron, par exemple), même si les poissons cuits sont beaucoup moins nocifs que la viande cuite. Ces viandes ou poissons doivent être de qualité irréprochable. Crustacés, mollusques et coquillages sont admis.


  • Les huiles vierges et de première pression sont recommandées, le Dr Seignalet conseille olive, tournesol, noix et soja, onagre.


  • Tous les légumes verts, crus ou cuits et les légumineuses cuits à la vapeur (y compris en autocuiseur) ou à l’étouffé sont les bienvenus.


  • Tous les fruits, les fruits secs à consommer crus (pas d’arachide grillée). Sont conseillés le miel et les pollens, ainsi que les graines germées. Choisir du sucre complet mais le consommer avec modération. Les condiments sont autorisés mais le sel doit être limité.


  • Les boissons riches en sucre blanc sont à exclure, ainsi que la bière, mais en quantité modérée le thé, le vin et le café sont tolérés. Éliminer les conserves et préférer les surgelés. Eviter au maximum le cuit. Manger le plus frugalement possible.
GD
Partager cette page